FÉDÉRATION DES CONGRÉGATIONS DE SŒURS DE CHARITÉ

Par décrets des 15 avril et 13 novembre 1971, la Sacrée Congrégation des Religieux et Instituts Séculiers a érigé la Fédération des Congrégations de :

STRASBOURG * 1734
ZAMS * 1823
VIENNE * 1832
MUNICH * 1832
FULDA * 1834
INNSBRUCK * 1839
PADERBORN * 1841
FRIBOURG * 1846
HILDESHEIM * 1857
UNTERMARCHTAL * 1858
AUGSBOURG * 1862
HEPPENHEIM * 1921
SUWON (Corée-Sud) * 1965
MANANTHAVADY (Inde) * 1973
     (* année de fondation)     diagramme    

 Issus directement ou indirectement de la Congrégation des Sœurs de la Charité de Strasbourg, ces Instituts, au nombre de 14, vivant une même spiritualité et une même tradition, ont demandé à s'unir en une Fédération régie par des statuts approuvés par le Saint-Siège.

SACRA CONGREGATIO
PRO RELIGIOSIS
ET INSTITUTIS SÆCULARIBUS

      Prot. n. FS. 25 - 1/71

STATUTS DE LA FÉDÉRATION

I. - But de la Fédération
Le but de la Fédération est, tout en respectant la liberté et l'indépendance de chaque Congrégation, de constituer une grande famille unique dont les membres soient du même esprit de Saint Vincent, de manière à faire mieux bénéficier le peuple de Dieu des dons et des valeurs propres à chacune.

II. - Fondements juridiques de la Fédération 
La Fédération est de droit pontifical. Cependant chaque Congrégation garde :
      1. son caractère de communauté de droit pontifical ou de droit diocésain,
      2. sa dénomination propre et sa forme juridique,
      3. son autonomie et son indépendance,
      4. son gouvernement immédiat et autonome.

Chaque Congrégation garde le droit de résilier son appartenance à la Fédération, après en avoir obtenu l'autorisation du Saint-Siège.

III. - Obligations de la Fédération
      1. Maintenir et développer la spiritualité commune conformément au même charisme hérité du Fondateur,
      2. veiller à la communauté et à l'unité dans la diversité,
      3. cultiver l'esprit et les intentions de Vatican II,.
      4. contribuer à mieux comprendre et mieux réaliser les nouvelles constitutions,
      5. S’entr’aider dans le domaine de la formation et de l’apostolat.

Dans ce but il importe de :
      a) stimuler la vie spirituelle dans le cadre de la Fédération et au delà par des sessions, par des publications et de revues,
      b) s'offrir réciproquement des possibilités de formation professionnelle, compléter dans des sessions, des semaine de formation les possibilités de chaque Congrégation particulière,
      c) échanger les expériences propres à chaque Congrégation et faire profiter les autres de la formation spéciale dont sont dotées certaines sœurs,
      d) collaborer sur le plan missionnaire,
      e) tenir compte des besoins pastoraux de l'Église pour rendre service par l'apostolat de la charité,
      f) faire bénéficier temporairement les novices de la formation propre à une autre région,
      g) offrir une possibilité de formation complémentaire aux sœurs du Juniorat dans des sessions et des stages,
      h) favoriser l'échange des expériences et des directives à l'intention des responsables de la formation.

IV. - Gouvernement de la Fédération

Le siège de la Fédération est la maison de la Présidente.

Le gouvernement de la Fédération est exercé par un Conseil fédéral et sa Présidente.

Le Conseil fédéral se compose des Supérieures générales et de deux délégués de chaque Congrégation. Il se réunit au moins une fois l'an. Les convocations sont faites par la Présidente.

Les attributions du Conseil fédéral sont les suivantes :
      1. Élire la Présidente, sa suppléante, la secrétaire et l'assistant ecclésiastique,
      2. élire une commission de travail (le Conseil fédéral fixe le mode de vote),
      3. fixer les thèmes de l'Assemblée plénière,
      4. traiter les affaires courantes de la Fédération (échanges des expériences, directives et plans d'action
             commune, etc.) ;

La Présidente est élue pour 2 ans parmi les Supérieures générales. Si dans cet intervalle son mandat de Supérieure générale expire et n'est pas renouvelé, la présidence passe à sa suppléante jusqu'à la prochaine Assemblée générale annuelle: même dans le cas d'une réélection possible, il vaudrait mieux qu'elle renonce à sa fonction pou permettre à toutes les Supérieures générales d'exercer le rôle de Présidente pendant deux ans.

Obligations de la Présidente :
      1. convoquer le Conseil fédéral et diriger les travaux inscrits à l'ordre du jour,
      2. veiller à la direction spirituelle de la Fédération,
      3. représenter les intérêts de la Fédération auprès des autorités ecclésiastiques et civiles ;
      4. informer le Conseil fédéral de tout ce qui le concerne.

La Présidente n'a aucun droit de regard sur les affaires intérieures propres aux autres Congrégations. En cas d'empêchement, le gouvernement est exercé par la suppléante. Cette dernière est choisie, elle aussi, parmi les Supérieures générales pour une durée de deux ans et peut être réélue.

La Secrétaire. Le Conseil fédéral élit la secrétaire. Elle fait également fonction de trésorière. La durée de son mandat n'est pas limitée, mais à chaque élection d'une nouvelle Présidente, le mandat de la secrétaire doit être confirmé ou passer à un autre membre.
La secrétaire est membre du Conseil fédéral avec droit de vote.

L'Assistant ecclésiastique. Il est élu par le Conseil fédéral pour 2 ans et peut être réélu. Il aide la Fédération dans sa mission.

Admission d'autres Congrégations. L'admission d'autres Congrégations se fait par vote à la majorité des voix des membres du Conseil fédéral présents, après avoir obtenu l'autorisation du Saint-Siège.

• Histoire de la Congrégation des Sœurs de la Charité de Strasbourg        à lire